Partenariat ENS-HNUE-BnF

By 30 août 2019Projets

Partenariat ENS-HNUE-BnF

Porteurs du projet :
NGUYEN Giang-Huong (ITEM)
Michel ESPAGNE (Pays germaniques, UMR 8547)

Le projet ENS-HNUE correspond au volet formation du programme Paris Hanoi.

L’initiation d’une coopération entre la Hanoi national university of education et l’ENS , coordonnée avec le département des livres vietnamiens de la BNF, visait dès le départ à accompagner une réforme des principes de l’enseignement et de la recherche voulue par les Vietnamiens et à faire davantage entrer le domaine vietnamien dans l’espace de la recherche en France en utilisant comme fil directeur la question des transferts culturels

Après plusieurs colloques organisés à Paris (autour de Tran Duc Thao, autour des transferts culturels franco-vietnamiens) ou à Hanoi, un séminaire suivi a été mis en place à l’ENS.

Organisé par Nguyen Giang Huong il permet de présenter les travaux de recherche en cours dans le domaine des SHS et concernant l’histoire, la sociologie, l’art, la littérature du Vietnam ou la linguistique vietnamienne. Sont privilégiées les recherches sur la francophonie vietnamienne correspondant au domaine de spécialité de l’organisatrice. Une dizaine de séances par an au cours des deux dernières années ont montré à quel point ce séminaire correspondait à un besoin dans le paysage parisien de la recherche en SHS.

Deux fois par an un enseignant de l’HNUE vient à Paris pour un mois et prononce plusieurs conférences sur l’histoire du Vietnam ou la tradition intellectuelle vietnamienne. Il y a là non seulement une occasion pour les doctorants de s’informer sur le sud-est asiatique et sur des aspects qui touchent également à la France du XXe siècle. Mais aussi l’occasion est donnée aux chercheurs vietnamiens d’entrer en relations de travail avec des collègues français et de créer des réseaux d’échange.

D’autre part deux enseignants-chercheurs ou chercheurs du périmètre de l’EUR doivent partir à Hanoi et prononcer des conférences devant des étudiants avancés. Cette expérience qui a déjà été faite par des philosophes, des sociologues et des littéraires a été particulièrement concluante et devrait se poursuivre. Elle correspond à un besoin bilatéral. Les conférences prononcées à Hanoi sont généralement traduites en Vietnamien ce qui leur donne un impact complémentaire.

Partenariat avec l’École normale supérieure de Hanoi ici.

 

 

LoggaWiggler, “Water puppet”