Translitteræ et le Vietnam : partenariat avec l’École normale supérieure de Hanoi

Une première rencontre sous le signe du philosophe Tran Duc Thao

Le point de départ d’une étude des transferts culturels franco-vietnamienne et d’une collaboration avec l’École normale supérieure de Hanoi (HNUE) a été un colloque en juin 2012 sur le normalien et agrégé de philosophie d’origine vietnamienne Tran Duc Thao, arrivé à Paris à la fin des années 1930, introducteur paradoxal de la philosophie husserlienne en France. Le livre issu de ce colloque et la réédition de l’œuvre fondamentale de Tran Duc Thao Phénoménologie et matérialisme dialectique qui le complétait ont été traduits en vietnamien. Une coopération régulière s’est dès lors instaurée avec le Vietnam. L’étape suivante a été un colloque sur les transferts culturels franco-vietnamiens en collaboration avec la BnF et l’écrivaine franco-vietnamienne Nguyen Hoai Huong (juin 2014). Le volume issu de cette rencontre a aussi été traduit en vietnamien. Entre temps l’habitude a été prise d’inviter à l’ENS des enseignants-chercheurs vietnamiens. Depuis 2016 six d’entre eux ont eu l’occasion de prononcer des conférences sur l’histoire, la philosophie, la linguistique et la littérature du Vietnam, mises en ligne pour la plupart sur le portail Savoirs ENS. Un nombre équivalent de chercheurs ou enseignants chercheurs liés au labex TransferS ont eu l’occasion de prononcer des conférences en littérature, philosophie et histoire à Hanoi. L’accueil réservé à ces collègues ne laisse aucun doute sur l’intérêt porté par Hanoi à ces échanges.

Partenariats avec les bibliothèques de l’ENS et avec la BnF

Un partenariat entre la bibliothèque de l’ENS et la bibliothèque de son partenaire à Hanoi a pu s’engager, permettant des échanges de livres et l’invitation de documentalistes vietnamiens pour des stages de formation. Le labex TransferS a entrepris sur la question du Vietnam une collaboration avec la BnF qui organise un portail numérique d’informations sur le Vietnam. Cette coopération, liée notamment à l’action de Nguyen Giang Huong, responsable des fonds vietnamiens de la BnF et associée à l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM), a permis depuis deux ans l’organisation d’un séminaire régulier à l’ENS, faisant le point sur les recherches récentes concernant le Vietnam dans les divers domaines des sciences sociales. Un colloque BnF-ENS sur le portail France-Vietnam et la question de la francophonie vietnamienne s’est également tenu à l’ENS (mai 2019).  Très fréquenté par les chercheurs et intellectuels vietnamiens de Paris ce séminaire comble à l’évidence une lacune dans le paysage des recherches parisien.

Échanges sur les objets et méthodes des sciences humaines et sociales

En juin 2018 un colloque a pour la première fois été organisé par le labex TransferS à Hanoi, largement salué par les médias vietnamiens. Une dizaine de Français et une quarantaine de Vietnamiens ont engagé une réflexion commune sur les objets et les méthodes des sciences humaines et sociales dans le contexte d’un renouvellement de l’université vietnamienne. Un ouvrage issu de ces échanges a été publie en 2020 sous le titre Hanoi-Paris Un nouvel espace des sciences humaines et onze livres (monographies, traductions, éditions de manuscrits ou actes de colloque) ont été publiés ou sont en préparation, en vietnamien ou en français. Signalons notamment la  traduction en vietnamien de Par-delà nature et culture de Philippe Descola (à paraître en 2020). Les scientifiques vietnamiens sont très désireux de voir se poursuivre et s’approfondir cette collaboration et l’accueil de quelques nouveaux doctorants vietnamiens dans les laboratoires de l’EUR Translitteræ est souhaitable.