Les “Jakobson Papers” ; Une exploration génétique

By 8 juin 2020mars 1st, 2021Projets, Projets 2020-21

LES "JAKOBSON PAPERS" AU M.I.T. : Une exploration génétique

Un projet de l’Équipe « Linguistique » de l’Institut des Textes et Manuscrits modernes (CNRS-ENS).
Direction : Irène Fenoglio (Directrice de recherche CNRS).
Exploration du fonds et interprétation : Giuseppe D'Ottavi (Chercheur associé à l'ITEM)
Conception et réalisation : Aurèle Crasson (ingénieure CNRS et assistante de réalisation) et Claude Nourry (producteur, réalisateur)

Aurèle Crasson et Claude Nourry ont mis au point un dispositif de captation d’images visant à présenter le chercheur en situation de travail. L’objet d’étude du généticien (les avant-textes) est ainsi montré, par l’intermédiaire du chercheur, dans sa complexité (étendue documentaire, diversité des supports, datations délicates, matérialité, écriture parfois indéchiffrable, …), dans son contexte (bibliothèques, laboratoires, bureaux) et dans le temps propre de cette mise en perspective.

Ce dispositif a été repris par l’équipe « Linguistique » de l’ITEM sous la direction d’Irène Fenoglio dans le but de transmettre une genèse « en acte » faite par un chercheur linguiste, Giuseppe D’Ottavi à partir d’un fonds exceptionnel et représentatif, celui de Roman Jakobson au M.I.T à Boston.

À l’origine, Il s’agissait d’une tentative de saisir une pensée « en direct » comme cela s’était fait dans les enregistrements de lectures à voix haute, parfois hésitantes, de manuscrits. Cette première expérience réalisée par Aurèle Crasson avec l’aide d’une caméra il y a plus de quinze ans (pour un projet Société de l’information en 2002) consistait à capter, dans la durée de la découverte, la lecture d’un même manuscrit par plusieurs lecteurs savants (généticiens du texte) afin de faire ressortir les caractéristiques dans la façon de s’approprier un texte en processus, les invariants, les opérations d’écriture…

En raison de la complexité et de la richesse du fonds Jakobson du M.I.T., il a été davantage question de présenter un travail de découverte et de restituer un dispositif de genèses au plus près des manuscrits et du lieu de leur conservation.

Cet ensemble de documents scientifiques modulaires vise à faire état d’une recherche génétique tout en interrogeant la capacité de la vidéo à transmettre ce type de recherche. Il s’agit bien d’une translation entre deux modes de connaissances, de l’écrit au document filmé et ici sont autant interrogées l’appropriation de la caméra comme dispositif d’aide à la reconstitution génétique que la transmission elle-même.

Nota bene

Les vidéos produites dans le cadre du projet « Les Roman Jakobson Papers au MIT » constituent des documents de travail. Par « document de travail », les chercheurs et réalisateurs entendent inciter les lecteurs à faire des arrêts sur image pour noter les références en surimpression, observer les archives, lire un brouillon manuscrit du linguiste et ainsi découvrir – dans un temps indépendant du temps de la vidéo – la démarche d’exploration du fonds Jakobson et son interprétation par un chercheur généticien.

Remerciements

  • LabEx TransferS dirigé par Michel Espagne pour l’intérêt qu’il a porté à ce projet en acceptant de le financer. Nos remerciements vont, en particulier, à Annabelle Milleville (directrice-adjointe du LabEx TransferS) qui a toujours mis tout en œuvre pour que les choses se passent au mieux.
  • ITEM, CNRS, ENS UMR (8132) dirigé par Paolo D’Iorio pour son soutien scientifique
  • Massachusetts Institute of Technology (MIT), en particulier Jana Dambrogio, Conservateur, Distinctive Collections, M.I.T., Emilie Hardman, responsable des « Distinctive Collections » au M.I.T., l’équipe des bibliothécaires du Département des Distinctive Collections au MIT, et notamment Myles Crowley, Nora Murphy et Kari Smith. Thanks to the media relation manager and the communication team

I/IV | Le fonds et ses origines 1/3

I/IV | Entretien avec Emilie Hardman 2/3

I/IV | L’exemplaire de Jakobson du Cours de linguistique générale 3/3 

II/IV | Pourquoi s’intéresser aux manuscrits de linguistes ?

III/IV | Six leçons sur le son et le sens

IV/IV | Genèse du schéma de la communication