Skip to main content

International Research Network on Postcolonial Print Cultures

By 27 avril 2023octobre 30th, 2023Projets

International Research Network on Postcolonial Print Cultures

par Laetitia ZECCHINI (THALIM / CNRS, ENS)

Le projet que je soumets à l’EUR Translitteræ est centré sur un réseau de recherche international (sur les cultures postcoloniales de l’imprimé) qui a obtenu un financement de l’INSHS à partir de janvier 2023 (jusqu’en 2027). Si je souhaite déposer une demande de financement supplémentaire auprès de l’EUR, c’est qu’il me semble qu’il y a une convergence très forte, fructueuse, et que je souhaiterais développer, entre approches et thématiques de cet IRN (qu’il s’agisse de l’accent sur les cultures et littératures des Suds, en particuliers africaines et asiatiques, et sur les processus de transferts, translation et circulation qui les sous-tendent) et l’EUR notamment en ce qui concerne les « transversales » (« humanités numériques », « traduction », « humanités environnementales ») de celle‐ci. Deux UMR du périmètre de l’EUR (mon laboratoire, THALIM, et l’ITEM, avec l’équipe Manuscrits francophones, dirigé par Claire Riffard) font par ailleurs partie de ce réseau international, dont vous trouverez un bref descriptif scientifique ci‐dessous :

L’International Research Network on Postcolonial Print Cultures rassemble des chercheuses et chercheurs travaillant sur différentes aires culturelles – principalement Asie du sud, Afrique, Caraïbes, Moyen‐Orient – dans les champs des littératures et études postcoloniales, de l’histoire du livre, des cultures de l’imprimé / cultures matérielles et des humanités numériques. Il réunit 8 institutions : le CNRS, New York University et University of Chicago, Newcastle University, Jadavpur University et le Centre for Studies in Social Sciences (CSSS) à Calcutta, l’Université de Witwatersrand à Johannesburg et NYU‐Abu Dhabi.

Privilégier le terme de « culture de l’imprimé » (print cultures), plus fluide et pluriel que « textes » ou « littérature » permet de rendre compte du statut souvent hybride et inter‐médial de ces corpus et archives, comme de leurs conditions de production, d’édition et de circulation.

C’est à ces conditions que les chercheuses et chercheurs de cet IRN s’intéressent, à des genres et formes plus éphémères que les genres littéraires traditionnels (journaux, pamphlets, productions radiophoniques, etc.), mais aussi à un éventail plus large d’acteurs impliqués dans le processus de création littéraire (éditeurs, traducteurs, illustrateurs, etc.)

L’International Research Network on Postcolonial Print Cultures organise notamment un séminaire virtuel bimensuel, et une série de colloques et journées d’études : la première à eu lieu en juin 2023 sur la question des archives, et son compte-rendu est disponible ici.

Une journée d’étude sur ‘Print Cultures Before the Postcolonial Era’ est prévue en janvier 2024 à Paris, et une conférence sur ‘Law and Print in Postcolonial Contexts: Censorship, Copyright and Piracy’ en juillet, également à Paris.

Vous trouverez toutes les informations sur les activités présentes et à venir du réseau ici.

Menu Général