Skip to main content

Svetlana YATSYK

Svetlana YATSYK

Svetlana Yatsyk est médiéviste. Ayant obtenu son diplôme avec mention de l’Université d’État Lomonosov de Moscou, elle a consacré sa thèse de doctorat à la notion de sainteté dans la pensée catholique officielle (dernier quart du XIIIe siècle). Depuis l’obtention de son doctorat de l’Académie des sciences de Russie, elle a travaillé en tant que chercheuse au Centre d’études médiévales de l’École des hautes études en sciences économiques (HSE). En tant que rédactrice en chef, elle dirige une revue à comité de lecture et en libre accès total consacrée au Moyen Âge et aux études médiévales, Vox medii aevi. Ses recherches portent sur la formation de la procédure de canonisation, sur les travaux de Jean de Galles et notamment sur sa doxographie.

Projet EUR : Du manuel pour la lecture lente au texte de référence. Une analyse diachronique des lectures et des usages du Breviloquium de virtutibus

Jean de Galles est un théologien et prédicateur franciscain qui a enseigné et prêché à Oxford, puis à Paris à l’époque de Louis IX. Son admiration pour des auteurs et des héros antiques a attiré mon attention quand je travaillais sur ma thèse de doctorat. Сette dernière était en partie consacrée à l’analyse de son Breviloquium de sapientia sanctorum, une œuvre située entre le traité de théologie et le manuel décrivant l’art de prêcher, pour reconstruire sa compréhension des limites des connaissances accessibles aux saints et aux philosophes païens.

Mon projet actuel est l’analyse de sa première œuvre, Breviloquium de virtutibus antiquorum principium et philosophorum, dont le genre littéraire n’est précisément définissable. Ce texte a été abondamment copié, lu et utilisé par le réseau des couvents franciscains dans toute l’Europe, et ce jusqu’au XVIe siècle. Il contient une culture philosophique nouvelle, fondée sur une approche historiographique, biographique et morale des figures de l’Antiquité. Mon but est de publier l’édition critique du Breviloquium ; ainsi, ma participation au projet Translitteræ me permet de proposer le travail préparatoire de cette édition.

Dans le cadre de mon contrat post-doctoral à l’EUR, je compte créer une base de données relationnelle des 140 manuscrits contenants le Breviloquium en mettant l’accent sur leurs caractéristiques codicologiques. En m’appuyant sur la transcription du Breviloquium que j’ai effectué sur la base du meilleur témoin disponible (BnF Ms lat 6346), je vais établir le stemma de ce traité. Enfin, pour clarifier le genre du Breviloquium, je vais élaborer la typologie des recueils dans lesquels ce texte a circulé. Pour entreprendre une telle recherche, je projette d’appliquer la méthode de l’analyse factorielle des correspondances ainsi qu’une analyse de réseaux.

La force d’âme (Fortitudo). BnF Ms lat 6346, fol. 24r.

Madrid, Biblioteca Nacional, Ms 8848, fol. 3v-4r.

Menu Général