Skip to main content

Simone Weil, La condition ouvrière

By 19 décembre 2023décembre 20th, 2023Colloques & Journées d'études

La Condition ouvrière de Simone Weil

Mercredi 17 janvier 2024 | 08h30-18h00
Salle des Actes, 45 rue d'Ulm

| Affiche |

Organisation : Département de Philosophie & République des Savoirs – PhilOfr

Programme

9h00 | Ouverture

9h15 | Julien LAGALLE : Réflexions sur les causes de la liberté et de l’oppression sociale (OC, II, 2, pp.57-58)
« Ainsi la course au pouvoir asservit tout le monde, les puissants comme les faibles. »

10h00 | Mickaël LABBÉ : Réflexions sur les causes de la liberté et de l’oppression sociale (Édition Quarto, p. 314-316)
Ouverture du « Tableau théorique d’une société libre »
———
10h45-11h00 | Pause
———
11h00 | Anthony DEKHIL : « Journal d’usine », pp.179-181
« Le mystère de l’usine »

11h45 | Nathalie CALMES CARDOSO : « Journal d’Usine », pp.132-134
« Mercredi [10 avril] …ni dans la différence des sexes. Miraculeux ».
———
12h30-14h00 | Déjeuner
———
14h00 | Perrine SIMON-NAHUM : L’Iliade ou le poème de la force (Édition Quarto p545)
la « double propriété de pétrification » de la force

14h45 | Emmanuel GABELLIERI : « Condition première d’un travail non servile », pp.419-20
« Exister n’est pas une fin pour l’homme »
———
15h30-16h00 | Pause
———
16h00 | Frédéric WORMS : « Expérience de la vie d’usine », pp.347-349
« Le temps et le rythme sont le facteur le plus important du problème ouvrier »

16h45-17h30 | Robert CHENAVIER : « Condition première d’un travail non servile » pp.423-425
« Une seule chose rend supportable la monotonie, c’est une lumière d’éternité ; c’est la beauté »

17h30 – 18h00 | Discussion générale et conclusion de la journée

Menu Général