L’immoralité littéraire et ses juges

By 29 octobre 2019octobre 14th, 2020Publications

29 octobre 2019

L'immoralité littéraire et ses juges

Jean-Baptiste AMADIEU ; Jean-Charles DARMON ; Philippe DESAN

De la Renaissance à nos jours, critiques et censeurs ont jugé certains textes littéraires comme immoraux. Les études ici réunies explorent ces jugements à la fois divers par leur contexte d’origine et homogènes dans leur interrogation sur les rapports entre les lettres et les moeurs. Sur une question aussi controversée, une enquête sur une longue période offre un recul profitable pour aborder le rôle mystérieux qu’exercent les oeuvres sur les croyances et les conduites.Une telle question ne saurait se limiter à une démarche littéraire, puisqu’elle s’arrime à des débats intellectuels sur le bien-fondé de la morale, sur la part d’autonomie de l’art, sur la psychologie du public, sur la légitimité des tribunaux à prononcer des sentences sur les oeuvres de l’esprit, sur la neutralité de l’autorité politique à l’égard des convictions éthiques – autant de questions toujours discutées.

Jean-Baptiste Amadieu est chercheur au CNRS, où il étudie la littérature française des XIXe et XXe siècles, dans ses rapports avec le droit, la morale et la religion.
Jean-Charles Darmon est professeur de littérature française à l’École normale supérieure, dont il a été directeur adjoint. Il dirige depuis sa création le Centre de recherche sur les relations entre littérature, philosophie et morale.
Philippe Desan
est professeur de littérature française et d’histoire culturelle à l’université de Chicago. Il est notamment l’auteur de Montaigne. Les formes du monde et de l’esprit (2008) et Montaigne. Une biographie politique (2014). Il dirige la revue Montaigne Studies et a reçu en 2015 un Grand Prix de l’Académie française pour ses travaux sur Montaigne.

AMADIEU, J.-B. ; DARMON, J.-C. ; DESAN, P. ; L’immoralité littéraire et ses juges, Hermann 2019, 282 p., ISBN : 9791037002204.