Skip to main content

Hdt : podcasts

By 5 décembre 2023février 29th, 2024Hdt_podcast, Non classé

Les humanités dans le texte – podcasts

Une plongée dans l’Antiquité grecque et latine : traduire et interpréter les textes des Anciens.

Notre but est de réaffirmer la place essentielle du texte et de la traduction, comme fondements de l’enseignement des langues et cultures de l’Antiquité, et de montrer, par un dialogue avec des spécialistes d’autres disciplines (littéraires et scientifiques), la façon dont les textes anciens peuvent nourrir les questionnements du présent.

Animation, réalisation et publication : Emile Gayoso.

Responsable scientifique : Anca Dan.

Voir tous les épisodes

Guerre de succession et félonie en Haute Égypte

Pour ce premier épisode du podcast “Humanités dans le texte”, nous recevons Benoît Laudenbach, maître de conférences en langue, littérature et papyrologie grecque à Sorbonne Université et directeur de l’Institut de Papyrologie.

Il nous emmène en Haute-Egypte, en 88 avant J.-C., à un moment où le pays est en proie aux querelles dynastiques qui opposent Ptolémée X Alexandre à son frère aîné Ptolémée IX Sôter II. Pour déchiffrer cet évènement, Benoît Laudenbach va confronter un témoignage de première main, celui du gouverneur de la région de Thébaïde, un certain Platon, dont on a conservé les papyrus de ses lettres, et le récit de Pausanias, écrivain-voyageur du IIe siècle ap. J-C, qui fournit une description des mêmes évènements dans son fameux ouvrage : la Périégèse de la Grèce.

Les dieux des origines et la naissance du monnayage à Rome (1/2)

Pour commencer l’année, le podcast “Humanités dans le texte” consacre deux épisodes aux Saturnales de Macrobe, un texte mettant en scène un banquet fictif qui se serait tenu à la fin du IVe siècle à Rome pendant la fête des Saturnales. Ce texte est l’occasion de saisir des mutations profondes qui traversent l’Empire romain aux confins du IVe et du Ve siècle : le paganisme fait place au christianisme, l’Empire romain fait face aux royaumes barbares et l’Antiquité se dirige vers ce que nous appelons le Moyen Âge. Face à ces bouleversements, le lettré Macrobius Ambrosius Theodosius, ou plus simplement Macrobe, célèbre la romanité en mettant en scène ses origines, celle de ses Dieux et celle de sa monnaie.

Invités :

Maxime CAMBRELING, professeur de lettres classiques, collège Camus, Bayonne
Jean-Baptiste GUILLAUMIN, maître de conférences en langue et littérature latines à Sorbonne Université
Antony HOSTEIN, directeur d’études, École Pratique des Hautes Études – Section des sciences historiques et philologiques
Dominique BRIQUEL, professeur émérite à Sorbonne Université et directeur d’études émérite à l’École Pratique des Hautes Études

Les dieux des origines et la naissance du monnayage à Rome (2/2)

Voici le deuxième épisode du podcast “Humanités dans le texte” consacré aux Saturnales de Macrobe, un texte mettant en scène un banquet fictif qui se serait tenu à la fin du IVe siècle à Rome pendant la fête des Saturnales. Ce texte est l’occasion de saisir des mutations profondes qui traversent l’Empire romain aux confins du IVe et du Ve siècle : le paganisme fait place au christianisme, l’Empire romain fait face aux royaumes barbares et l’Antiquité se dirige vers ce que nous appelons le Moyen Âge. Face à ces bouleversements, le lettré Macrobius Ambrosius Theodosius, ou plus simplement Macrobe, célèbre la romanité en mettant en scène ses origines, celle de ses Dieux et celle de sa monnaie.

Invités :

Maxime CAMBRELING, professeur de lettres classiques, collège Camus, Bayonne
Jean-Baptiste GUILLAUMIN, maître de conférences en langue et littérature latines à Sorbonne Université
Antony HOSTEIN, directeur d’études, École Pratique des Hautes Études – Section des sciences historiques et philologiques
Dominique BRIQUEL, professeur émérite à Sorbonne Université et directeur d’études émérite à l’École Pratique des Hautes Études

Pour l’amour du grec. Quelques raisons de lire aujourd’hui le grec ancien (avec Monique Trédé)

Dans cet épisode, nous plongeons dans l’univers d’une helléniste passionnée : Monique Trédé. Membre de l’Académie des Inscriptions et des Belles Lettres, professeure émérite à l’Ecole Normale Supérieure de Paris, et présidente du comité scientifique des Humanités dans le texte, Monique Trédé a transformé ce podcast en une conversation animée avec les Anciens, dont elle interprète les textes en les commentant avec enthousiasme. Ce sont tour à tour Thucydide (La guerre du Péloponnèse), Platon (La République) et Homère (L’Iliade) qui sont conviés à la table des Humanités dans le texte par Monique Trédé, sans oublier une mention affectueuse pour Aristophane.

Ce podcast est aussi l’occasion de revenir sur son itinéraire d’enseignante, sur son amitié avec Jacqueline de Romilly et sur sa passion singulière pour la langue grecque.

La chute de Carthage et les larmes de Scipion

Dans son Histoire Romaine, Appien, grand historien de l’édification de l’Empire romain du deuxième siècle de notre ère, décrit un épisode célèbre de la troisième guerre punique au cours duquel Scipion Emilien, commandant de l’armée romaine, aurait versé des larmes devant le spectacle de la destruction de la ville ennemie, en 146 avant notre ère. Cet épisode est d’abord rapporté par son conseiller et précepteur, l’historien grec Polybe, principale source d’Appien, qui est un témoin oculaire de la scène. Cette contemplation de la destruction d’une cité jadis si puissante ouvre aux deux hommes le champ pour une méditation sur le destin des empires et des civilisations, méditation d’abord reprise par Appien deux siècles plus tard puis par nos trois invité · es du jour, cette fois deux millénaires plus tard, pour Les humanités dans le texte.

Invités :

Sébastien MARCHAND, Doctorant en histoire antique, laboratoire EA 4424 – CRISES, Université Paul-Valéry-Montpellier 3
Hélène MENARD, Maître de conférences en histoire romaine à l’Université Paul-Valéry-Montpellier 3, laboratoire EA 4424 – CRISES
Muriel ADRIEN, Maître de conférences à l’Université de Toulouse Jean Jaurès, Centre for Anglophone Studies (CAS)

Voyage de Noces avec Martianus Capella (avec Jean-Baptiste Guillaumin)

Martianus Capella n’est peut-être pas le plus connu des lettrés de l’Antiquité Tardive. Pourtant, son poème allégorique Les Noces de Philologie et de Mercure, vraisemblablement écrit au début du Ve siècle, a servi de manuel de référence pour l’enseignement des arts libéraux pendant tout le Moyen-Âge. Intéressons-nous davantage à cet intellectuel contemporain de Saint-Augustin, et provenant comme lui de la Province Romain d’Afrique (les deux se sont formés à Carthage), en allant à la rencontre de Jean-Baptiste Guillaumin, brillant latiniste et directeur de la série latin de la “Collection Budé” aux Belles Lettres, où il oeuvre actuellement à une nouvelle traduction du livre VIII des Noces de Philologie et de Mercure consacré à l’astronomie, et dont vous allez découvrir des extraits dans cet épisode

Invité :

Jean-Baptiste GUILLAUMIN, Maître de Conférences en latin à Sorbonne-Université, membre du comité scientifique des Humanités dans le texte

Menu Général