Skip to main content

Projet – MANET – Brassens traduit

Brassens traduit. Dialogues en chansons
Journée d'étude à l'occasion du centenaire de la naissance de Georges Brassens

Porteuse du projet :
Stella MANET (Bibliothèque LSHS de l’ENS)

L’année 2021 marque un double anniversaire pour Georges Brassens (1921-1981) : les cent ans de sa naissance et les quarante ans de sa mort.
Pour célébrer cet événement nous proposons une journée d’étude fin janvier 2021 à l’ENS, avec une approche originale, qui pourrait ouvrir de nouvelles perspectives dans l’étude de ses chansons.
On connaît le paradoxe d’un Brassens, le « plus français » des auteurs-compositeurs-interprètes français et néanmoins le plus traduit, ce qui pose, pour la recherche, des questionnements passionnants. En effet, Brassens est, sans conteste, l’artiste qui évoque le plus un imaginaire spécifiquement français, a priori difficilement exportable ; et cependant il est traduit en plus de 30 langues et dialectes, quarante ans encore après sa disparition.
Nous avons ambitionné d’interroger ce paradoxe en menant une réflexion scientifique à partir des traductions des chansons de Brassens.
On explorera surtout la notion de dialogue, sous ses multiples formes : dialogue premier de la traduction, comme échange entre deux langues et deux cultures, dialogue entre l’auteur-compositeur-interprète et son traducteur, et enfin, dialogue entre paroles, musique et textes traduits.
En outre, une relecture des chansons de Brassens par rapport à ses contemporains nous permettra de le re-situer au regard de la production savante ainsi que de la chanson populaire de son époque.
Par ailleurs, nous envisageons de présenter un portrait atypique, « inattendu » de Brassens à travers trois thèmes : l’humour, l’histoire et le mythe. A partir des exemples choisis nous dégagerons les formes que prennent ces thèmes dans ses chansons ainsi que leur transposition dans d’autres langues/cultures. La présence de Bruno Granier, petit cousin de Georges, accompagnant avec sa guitare la journée, sera d’un apport précieux.
Cette journée d’étude sera le fruit d’une étroite collaboration entre la Bibliothèque ULM-LSH, l’Institut de textes et manuscrits modernes CNRS – ENS (ITEM UMR 8132), le Département Littératures et langage, le Département Arts : histoire, théorie et pratique et le Département Espace des cultures et langues d’ailleurs (ECLA) ; entre chercheurs de l’ENS et spécialistes étrangers.