Archives littéraires d’Afrique et de la Caraïbe (1)

By 30 août 2019mars 13th, 2020Séminaires

Archives littéraires d’Afrique et de la Caraïbe (1) : L’écrivain et sa bibliothèque

Organisatrices : Claire RIFFARD & Céline GAHUNGU

Dans la continuité d’un programme soutenu par le labex TransferS, « Manuscrits littéraires Afrique-Caraïbe : valorisation numérique » (2016-2019), notre équipe développe actuellement un nouveau projet de recherche- formation autour des bibliothèques d’écrivains. Il s’inscrira dans le cadre des études génétiques sur les littératures francophones du Sud (Afrique, Caraïbe, Vietnam) : il invitera à une réflexion sur les processus créatifs à la lumière d’une intertextualité parfois difficile à détecter ; il amorcera une réflexion épistémologique et interdisciplinaire sur les archives littéraires : quelles sont-elles ? Comment les traiter, les étudier et les mettre en valeur ?

Si l’ITEM (ENS-CNRS) a exploré la problématique de la bibliothèque sous l’angle de la théorie génétique (D’Iorio-Ferrer, Bibliothèques d’écrivains, 2001) et développe depuis deux ans une réflexion commune avec des chercheurs du LECEMO (Les Cultures de l’Europe Méditerranée occidentale, EA3979, Del Vento, Paris 3) sur les « contextes intellectuels et pratiques de lecture » du Moyen Âge à aujourd’hui, la question des bibliothèques d’écrivains coloniaux ou postcoloniaux, dans ce qu’elle révèle sur les écritures et les circulations des textes et des imaginaires, n’a pas été abordée. Empiriquement pourtant, de nombreux inventaires de bibliothèques existent, mais insuffisamment exploités ; bien d’autres restent à dresser. Un programme de prospection à grande échelle est nécessaire, associant compétences archivistiques et génétiques. Le cas exemplaire du transfert de la bibliothèque d’André Schwarz-Bart à la BnF (2018), rendu possible par un partenariat entre notre équipe, la famille de l’écrivain et la BnF, doit nous inviter à amplifier notre action de sauvegarde et de valorisation scientifique.

Pour l’année 2019-2020, nous proposons un séminaire autour de cette thématique. À chaque séance, un cas différent sera exposé par un spécialiste et son analyse sera débattue par les participants du séminaire, incluant les étudiants de Master et de doctorat du périmètre PSL intéressés.
Dans le prolongement de ce séminaire, un accès aux inventaires de bibliothèques sera mis en place grâce à l’outil CARTOMAC (plateforme EMAN), déjà existant, mais que le projet EUR aura vocation à réformer en profondeur pour lui donner une nouvelle pertinence.

En articulation avec ce dispositif, un séminaire de formation aux outils génétiques et archivistiques sera conçu à destination des étudiants de Master et de doctorat des universités partenaires aussi bien au Sud qu’au Nord, via un système de vidéo-conférence.

Télécharger affiche ici.
Télécharger programme ici.

René Depestre en sa bibliothèque, crédits : Rym Khene