Projet

Colloque

Autre manifestation

Projet de séminaire transdisciplinaire Philosophie - Architecture :
« Le mobilier ontologique de la ville : objets architecturaux, objets sociaux »

Porteur du projet : Dominique Pradelle (Pays germaniques, Archives Husserl, UMR 8547)

Thématique

 

Quotidienne et publique, l’architecture est sans conteste l’art le plus politique : elle est le seul d’entre les arts à constituer un public sans égard à son consentement. L’architecture s’impose à ses usagers tant comme structure symbolique que support physique d’actions prédéfinies. En régulant notre espace afin de le rendre habitable, l’architecture opère une contrainte indéniable sur les pratiques et les croyances.

Ce séminaire se propose d’envisager la pratique d’habiter comme un objet social qui doit être compris dans sa continuité avec l’objet architectural qui en dispose les différentes activations. A la différence des approches habituellement mobilisées (sociologique, esthétique, urbanistique…), l’intention de ce séminaire est de proposer une approche ontologique des objets qui composent les espaces construits, afin de comprendre comment ils permettent, modèlent, disposent voire contraignent la pratique de l’habiter et contribuent à donner une lecture spatiale des rapports de pouvoir. Le choix d’une telle approche ontologique nous semble se justifier par la fécondité des relevés qu’elle permet, ainsi que par la transversalité des disciplines qu’elle peut mettre en discussion. Les travaux du séminaire se nourriront de matériaux documentaires appartenant à l’architecture et à l’urbanisme, et ne pourront faire l’économie d’une mise en contexte historique et géographique.

Bien que guidé par des motifs philosophiques, ce séminaire nécessitera donc de construire une réflexion pluridisciplinaire ainsi qu’artistique indispensable quant à la pertinence d’une enquête ontologique sur les pratiques urbaines actuelles d’habitation sinon de contention, de libre déambulation sinon de déplacement réglé, de subversion sinon de contrôle.

Ce travail nous amènera à sortir de la salle de séminaire pour organiser des explorations urbaines afin d’expérimenter et de documenter nos pratiques ordinaires et extraordinaires de l’espace (visites de lieux, déambulations, dérives urbaines…).

Danièle Ansermet, Crépuscule