Projet

Colloque

Autre manifestation

Image Contagion

Porteuse du projet : Béatrice JOYEUX-PRUNEL (IHMC/Département Histoire et Théorie des arts, ENS)

Thématique

 

Le projet se concentre sur la circulation mondiale des images des années 1890 aux années 1990, avant l’avènement de l’Internet et le changement de paradigme dans la circulation des images qu’il a entraîné. Il s’inscrit dans le cadre du groupe Artl@s, qui travaille sur la mondialisation artistique et culturelle à l’époque contemporaine. Le projet croise l’histoire de l’art et l’histoire transnationale, les humanités numériques, les sciences cognitives et la vision artificielle, en partenariat avec une équipe de l’Ecole des Ponts Paris Tech et avec Nicolas Baumard, du laboratoire de Sciences cognitives à l’ENS (Centre Jean Nicod). Il a été déposé comme ERC Consolidator Grant et pour un financement Erasmus (Centres d’Excellence Jean Monnet) en fév. 2019. Le soutien de Translitterae permettrait de faire avancer les travaux commencés, d’avoir de premiers résultats dès l’automne 2019, et de montrer la capacité du groupe à mener le projet jusqu’au bout.

Quelles images ont marqué leur époque, ont circulé plus que d’autres ? On ne sait expliquer non plus quelles images ont favorisé d’éventuelles convergences mondiales des goûts, selon quelle géographie et quels processus. Nos objectifs sont 1) d’identifier les images les plus récurrentes du siècle dernier, leurs caractéristiques visuelles et cognitives, les profils de leurs auteurs ; 2) d’étudier leur impact en copies, imitations, citations visuelles, leurs canaux de circulation et leur contribution à une éventuelle homogénéisation culturelle internationale, et de revoir ainsi le vieux modèle géopolitique des centres normatifs et des périphéries imitatrices ; 3) de proposer une épidémiologie des images – un modèle et un outil numérique innovant pour analyser les diffusions iconographiques.

Un séminaire bihebdomadaire sera organisé sur la question, avec des ateliers de formation aux méthodes numériques de récupération et de description sémantique de sources, validable dans le cadre du Master Humanités numériques de PSL, du Parcours Humanités numériques de l’ENS ; ainsi que dans le cadre du Master d’Histoire transnationale.

Danièle Ansermet, Crépuscule