Projet

Colloque

Autre manifestation

DERRIDA HEXADECIMAL : Enquête génétique sur les pratiques d’écritures numériques de J. Derrida

Porteuse du projet : Aurèle CRASSON (ITEM)

Thématique

Le projet « Derrida forensique » porte sur l’exploration des disques durs de Jacques Derrida avec les méthodes de la criminalistique numérique afin de mettre en évidence les stratégies d’écriture qui furent les siennes. L’ITEM est spécialisé dans la génétique textuelle qui appréhende la démarche cognitive des écrivains à partir de leurs brouillons. Avec le numérique, les brouillons et, plus généralement, les manuscrits sur des supports papier disparaissent. Ils sont — ou seront — remplacés par des supports informatiques qui enregistrent, selon des modalités radicalement nouvelles, toutes les opérations d’écriture. Généralisant la génétique textuelle aux dispositifs numériques de stockage, ce projet constitue une première. Nous nous intéresserons en particulier aux traces de réécritures présentes sur les disques après effacement et conservées dans la structure informatique interne des fichiers. Dans une première approche, macrogénétique, on structurera le foisonnement des sauvegardes effectuées par Derrida en reconstituant sous forme d’arbre phylogénétique les filiations entre des données apparemment hétérogènes ; ceci permettra de constituer un corpus génétique pertinent de sources nativement numériques. Une seconde approche, plus microgénétique, reconstruira le(s) processus d’élaboration.

Ce projet comporte plusieurs dimensions :

  • Construire une archive inédite à partir des traces numériques et la donner à voir ;
  • Élaborer un dossier génétique à partir des traces numériques et l’analyser en le comparant aux archives papier du philosophe.
  • Comprendre comment s’est forgée et transformée la notion d’archive chez Jacques Derrida au cours du passage de l’écriture manuscrite à l’écriture sur ordinateur.
  • Exploiter les outils d’analyse et de comparaison de textes, notamment Medite, pour analyser les fichiers
  • Explorer comment le traitement de texte a interagi avec la créativité verbale de Derrida (« lapsus digitorum », néologismes, concepts, lexique d’enregistrement des fichiers, arborescence informatique, etc).

Danièle Ansermet, Crépuscule