Projet

Colloque

Autre manifestation

Culture visuelle : histoire croisée du regard soviétique - Séminaire de formation

Porteuse du projet : Valérie POZNER (THALIM)

Thématique

 

Ce séminaire propose d’étudier la production, la circulation, les usages et la réception des images en URSS (et dans le monde de l’Est) en les replaçant dans une perspective historique et internationale. Il s’agit d’analyser aussi bien les images fixes qu’animées, en confrontant ainsi l’ensemble des médias qui participent à la constitution de la culture visuelle soviétique : peinture, illustration, affiche, photographie, cinéma, art mural, etc. Le séminaire entend adopter une approche interdisciplinaire et permettre la rencontre d’historiens de l’art, du cinéma, du social ou du politique, ainsi que les sociologues, ethnographes et anthropologues qui s’intéressent au visuel. La dimension des emprunts, circulations, transferts et hybridations est privilégiée dans l’approche. En effet, l’étude des transferts culturels internationaux constitue aujourd’hui un enjeu majeur du renouveau des études soviétiques, longtemps demeurées dans la conception d’un monde divisé en deux camps. Si l’historiographie s’est développée à propos des voyages des intellectuels et des transferts littéraires, la question mérite à présent d’être traitée dans le champ de la culture visuelle soviétique. Le séminaire est ainsi l’occasion d’élargir le concept de transferts artistiques pour envisager les transferts visuels. Il envisage les formes de communication croisées, par l’image, entre l’URSS, les pays du bloc de l’Est et les démocraties occidentales. Sont interrogés les images qui entrent ou sortent d’URSS, leurs canaux de transmission, leurs utilisations directes, appropriations, adaptations, imitations ou réinterprétations et les effets de sens ainsi produits. Grâce à la démarche interdisciplinaire et à l’attention portée aux espaces où les démarches nationales s’imbriquent, le séminaire tend à singulariser les pratiques russes et soviétiques au sein des usages professionnels et administratifs des images dans d’autres contextes nationaux.

Danièle Ansermet, Crépuscule