15h15-15h45

Transcription assistée par reconnaissance optique – Transkribus : l’expérience du journal intime d’Eugène Wilhelm (1885-1951)

par Régis Schlagdenhauffen (EHESS-IRIS)

Cette contribution propose de restituer une « expérience utilisateur » du logiciel Transkribus. Elle s’inscrit en lien avec le projet de transcription du journal intime du juriste Eugène Wilhelm (1866-1951). Ce journal comporte deux défis principaux : le premier est lié à la durée de sa rédaction, 66 années, ce qui engendre de grande variation dans la forme de l’écriture, car cette dernière devient de moins en moins lisible le temps passant. Le second défi est lié à l’emploi de deux alphabets : romain pour tout ce qui relève du quotidien et grec pour le for privé.

L’expérience dont je souhaite rendre compte s’articule autour de deux aspects. Dans un premier temps, après avoir présenté brièvement les avancées du projet, je synthétiserai les principaux obstacles rencontrés et les solutions apportées pour y remédier : transcription manuelle, premiers errements, difficultés de créer un modèle, création d’un dictionnaire. Dans un second temps, je reviendrai sur l’expérience de transcription collaborative menée avec des étudiant·e·s de l’EHESS. En ouverture, je synthétiserai les enjeux en cours et à venir afin d’améliorer le modèle et donc l’automatisation de la transcription.