Les contrats doctoraux et postdoctoraux de Translitteræ

 

Chaque année, Translitteræ distingue par l’attribution de contrats doctoraux et postdoctoraux des jeunes chercheurs dont le projet entre en résonance directe avec ses grands axes thématiques, dans le domaine des transferts culturels et des humanités interdisciplinaires.

Nouveau! Cette année, le nombre de contrats est porté à 2 contrats doctoraux et 2 contrats postdoctoraux.

En 2020, un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France permet de proposer également un contrat postdoctoral spécifique dédié à l’étude de fonds rares, inédits ou non décrits de la BnF.

Calendrier

Date limite du dépôt du dossier de demande : 1er juin (lundi de Pentecôte) 2020 minuit, mail à adresser à annabelle.milleville@ens.fr
Examen des dossiers (réunion du comité) : jeudi 18 juin 2020, 10h‐12h.
Auditions / délibération : jeudi 25 juin 2020, 9h30‐12h30.

Comité

Les dossiers seront étudiés par les directeurs (ou leur représentants) des 12 unités partenaires de l’EUR Translitteræ susceptibles d’accueillir les lauréats (CTAD, CMH, ITEM, IHMC, LAS, Pays germaniques, République des Savoirs, THALIM, CJP, SYRTE, SAPRAT et Lattice).

Le comité d’arbitrage qui décidera de l’attribution du contrat postdoctoral Translitteræ BnF est composé de trois représentants de la BnF et de trois représentants de Translitterae.

Dossier pour les candidatures aux 2 contrats doctoraux

Chaque dossier de candidature comportera les 5 pièces suivantes rassemblées sous la forme d’un document unique sous format .pdf :

  1. Un curriculum vitae de 3 pages maximum ;
  2. Une photocopie du document attestant que le futur doctorant a réussi son Master et un relevé de notes obtenues (M1 et M2). Les étudiants n’ayant pas la photocopie du diplôme de Master et un relevé de notes le 1er juin 2020 peuvent envoyer jusqu’au 17 juin 2020 minuit l’une ou l’autre de ces pièces ;
  3. Le projet de recherche d’un maximum de 20 000 signes en comptant les espaces, mais sans compter la bibliographie ; 
  4. Une lettre de soutien du futur directeur de thèse, dans laquelle ce dernier déclare être prêt à encadrer le candidat, précise pour quelles raisons le projet de thèse est prometteur et indique si le candidat bénéficie d’un financement spécifique (nature, durée et montant du financement) ; l’adéquation avec les axes thématiques de l’EUR devra être clairement explicitée (voir dans ce site Menu / Présentation / Grands axes thématiques) ;
  5. Une lettre du directeur de la future unité, dans laquelle ce dernier s’engage à accueillir le doctorant durant la période où il préparera sa thèse.

Le contrat doctoral est proposé pour une durée de trois ans, ouvert à partir du 1er septembre 2020. Le montant net de la rémunération mensuelle s’élève à 1 700 €.

Dossier pour les candidatures aux 2 contrats postdoctoraux Translitteræ

Le concours est ouvert à tous les chercheurs‐euses, sans distinction de nationalité, ayant soutenu leur thèse de doctorat dans une université française ou étrangère après le 01/01/2015. Les candidatures internationales sont fortement encouragées.

Chaque dossier de candidature comportera les 6 pièces suivantes rassemblées sous la forme d’un document unique sous format .pdf :

  1. Un curriculum vitae et une liste des publications ;
  2. La copie du diplôme de doctorat (les candidats n’ayant pas la copie du diplôme le 1er juin 2020 peuvent l’envoyer jusqu’au 17 juin 2020 minuit) ;
  3. Le rapport de soutenance (pour les thèses soutenues en France) ;
  4. Le projet de recherche d’un maximum de 20 000 signes en comptant les espaces, mais sans compter la bibliographie ; l’adéquation avec les axes thématiques de l’EUR devra être clairement explicitée (voir dans ce site Menu / Présentation / Grands axes thématiques) et l’association de deux laboratoires du périmètre très appréciée ;
  5. Une lettre de motivation, en français ou en anglais ;
  6. Une publication significative.

Le contrat est proposé pour une durée d’un an, ouvert à partir du 1er septembre 2020. Le recrutement se fait sous la forme d’un contrat ENS à durée déterminée. Le montant net de la rémunération mensuelle s’élève à 2 200 €. Une participation aux activités de Translitteræ sera demandée : par exemple, cours en langue étrangère, encadrement de groupes de travail, organisation du colloque annuel de l’EUR… La définition de ces fonctions sera fixée en concertation avec le bénéficiaire.

 

Dossier pour les candidatures au contrat postdoctoral Translitteræ BnF

Ce contrat fait l’objet d’un règlement spécifique qui en précise les objectifs et le cadre. Tous les candidats à ce contrat sont invités au préalable à le consulter (ici).

Le concours est ouvert à tous les chercheurs‐euses, sans distinction de nationalité, ayant soutenu leur thèse de doctorat dans une université française ou étrangère après le 01/01/2015.

Chaque dossier de candidature comportera les 6 pièces suivantes rassemblées sous la forme d’un document unique sous format .pdf :

  1. Un curriculum vitae et une liste des publications ;
  2. La copie du diplôme de doctorat (les candidats n’ayant pas la copie du diplôme le 1er juin 2020 peuvent l’envoyer jusqu’au 17 juin 2020 minuit) ;
  3. Le rapport de soutenance (pour les thèses soutenues en France) ;
  4. Le projet de recherche d’un maximum de 20 000 signes en comptant les espaces, mais sans compter la bibliographie ; la définition du ou des fonds proposés à l’étude, le type de traitement et de valorisation de ces fonds envisagé, ainsi que l’adéquation avec les axes thématiques de l’EUR devront être clairement explicités ;
  5. Une lettre de motivation, en français ou en anglais ;
  6. Une publication significative.

Le contrat est proposé pour une durée d’un an, ouvert à partir du 1er septembre 2020. Le recrutement se fait sous la forme d’un contrat ENS à durée déterminée. Le montant net de la rémunération mensuelle s’élève à 2 200 €. Un présentiel à mi-temps dans un département de collections de la BnF est exigé, ainsi qu’une participation aux activités de Translitteræ : par exemple, cours en langue étrangère, encadrement de groupes de travail, organisation du colloque annuel de l’EUR… La définition de ces fonctions sera fixée en concertation avec le bénéficiaire.

Les candidats peuvent à la fois proposer spontanément des sujets d’étude ou choisir parmi ceux proposés par la BnF (exemple et procédure ici).

 

Proposition de sujets – contrat postdoctoral Translitteræ BnF :

1. L’édition en hébreu dans l’Occident chrétien du XVIe siècle
2. Représentations de l’océan indien entre le XVIIIe et le XXe siècle
3. Construire, reconstruire une bibliothèque : les scientifica des jésuites
4. La presse en yiddish des années 1880 à la fin des années 1960
5. Expériences de traduction : le Festival franco-anglais de poésie (1976-2014) et La Traductière, revue internationale de poésie et d’art visuel

 

Contact BnF : philippe.chevallier@bnf.fr

Les Noces de Khosrow et Chirin (1620), BnF