Projets Translitterae en lien avec des pays d’Afrique

Les projets présentés ci-dessous ont reçu le soutien financier de l’EUR. Ils répondent à la vocation affichée de Translitteræ de développer une collaboration concrète avec les pays du continent africain.

Ces projets transversaux sont animés par Jean-Pierre Bat (Master Histoire Transnationale), Céline Gahungu (ITEM), Pauline Guinard (Département Géographie de l’ENS), Nicolas Martin-Granel (ITEM), Claire Riffard (ITEM)…

 

Séminaires annuels 2019-2020

 

Master d’histoire transnationale, ENS-École des chartes

Co-Directeurs : Charlotte Guichard et Christophe Gauthier

Dans cette formation de niveau Master, l’histoire transnationale et globale est entendue de manière ouverte, au sein d’un large spectre méthodologique : approches connectées, croisées et comparées, histoire des transferts culturels, histoires coloniales, impériales, trans-impériales. Elle intéresse différents domaines : histoire sociale et politique, histoire culturelle et histoire de l’art, histoire économique et juridique, histoire du fait environnemental, parmi bien d’autres.

Pour en savoir plus, cliquer ici.

 

Séminaire de l’équipe Manuscrits francophones ITEM-CNRS

Coordination : Céline Gahungu et Claire Riffard

Dans la continuité des recherches de l’équipe « Manuscrits francophones » nous proposons cette année d’explorer la bibliothèque des écrivains africains et caribéens (XXe et XXIe siècles).
Quels usages l’écrivain au travail fait-il de sa bibliothèque ? En quoi la bibliothèque constitue-t-elle un matériau d’écriture ?
Lié à des problématiques exo- et endogénétiques, fondé sur des études de cas attentives aux processus de création, le séminaire proposera également une réflexion plus générale. Les bibliothèques seront envisagées dans leur inscription sociale, historique et culturelle ; les réalités anthropologiques dans lesquelles s’enracinent les pratiques des écrivains seront examinées.

Pour en savoir plus, cliquer ici.

 

Accueil en stage, février-mars 2020

 

L’accueil par l’EUR Translitterae du stage de M. Atangana Noah, étudiant à l’université Yaoundé 1 au Caremoun, s’inscrit dans le projet de recherche-formation défini par l’équipe “Manuscrits francophones” de l’Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM). Le but sera de former l’étudiant aux techniques du catalogage et de l’inventaire d’archives, qui lui seront utiles ensuite pour tout type de corpus.
Le stage aura lieu de mi-février à mi-mars 2020, selon un double volet :

  1. Les deux premières semaines, l’étudiant travaillera à un important chantier à l’Institut mémoire de l’édition contemporaine, l’IMEC, situé près de Caen. Y sont conservées les archives de maisons d’édition françaises, mais, outre ces documents éditoriaux, l’IMEC accueille la bibliothèque de Kourouma. Il bénéficiera d’une formation concernant le catalogage de la bibliothèque de Kourouma (environ 500 volumes). Il procédera au catalogage avec l’aide des collègues de l’IMEC.
  2. Au cours de la quinzaine suivante, à Paris, différents intervenants compléteront sa formation aux inventaires d’archives littéraires à l’ITEM, à l’École des Chartes et à la Bibliothèque nationale de France.

 

Formations et échanges ponctuels : 2018-2019

 

Avec le Nigéria : Master Class ENS-IFRA, 19-28 février 2019

Coordination : Pauline Guinard

Cette Master Class a été organisée conjointement par le département Géographie et Territoires de l’ENS et l’Institut français du Nigeria (IFRA). À l’entrecroisement de la formation et de la recherche, elle visait à transmettre – en particulier par la pratique de terrain – à des étudiants français (5) et nigérians (10) en Master et/ou en début de doctorat les réflexions et les méthodologies les plus récentes en sciences humaines et sociales quant à la possibilité de transférer, de mobiliser et de réinventer la notion occidentale d’« espaces publics » dans et à partir des villes africaines.
Cette Master Class devrait marquer le début d’un partenariat plus durable entre l’ENS et l’IFRA-Nigéria.

 

Avec le Cameroun : Échanges ENS Paris-ENS de Yaoundé, février et mai 2019

Coordination : Charlotte Morel

Cette proposition de formation, intitulée « Langues, textes, œuvres : culture et décentrement », s’organisait en deux volets : à Yaoundé (février 2019) et à Paris (mai 2019), avec la venue d’enseignants-chercheurs français et allemands au Cameroun, et camerounais à Paris.
La conception du programme s’articulait en une double proposition : un ensemble de conférences pour un public plus large, des ateliers pour un nombre plus restreint d’étudiants.
Les conférences sont conçues pour se répondre sur la base d’interactions entre disciplines. A cet égard le programme dédié aux transferts culturels en situation coloniale s’adresse conjointement aux étudiants de philosophie, histoire, linguistique, histoire de l’art : un même objet permet de confronter chacun à des disciplines différentes de la sienne, de montrer leur potentiel de complémentarité et de sensibiliser à la différence dans les outils méthodologiques mobilisés.

Pour en savoir plus, cliquer ici.
Lien vers les Journées d’études ds 21-23 mai 2019.

Pauline Guinard, 2018-2019