Les quatre grands axes thématiques de Translitterae

L’EUR Translitterae explore les humanités du point de vue des circulations dont elles résultent et les processus de resémantisation, déplacement et réinvention à l’œuvre dans les littératures, les traductions, la philosophie, les sciences historiques, les études médiévales, le droit comparé, la géographie, l’anthropologie, les arts, l’histoire de l’art ou encore l’histoire et la philosophie des sciences et des techniques. Cette nouvelle approche des sciences humaines et sociales dont la consolidation est un résultat direct des activités du labex TransferS durant sa première phase (2011-2019) offre un paradigme interdisciplinaire d’autant plus abouti qu’elle analyse la constitution même des disciplines comme le résultat de processus permanents de transferts. Elle débouche sur une démarche épistémologique de réflexivité dans l’apprentissage des disciplines, des liens qui les unissent et de la dimension transnationale de leur histoire : circuits de traduction, itinéraires de textes anciens, déplacement des modèles esthétiques, références à des cultures étrangères dans la genèse des textes, passages entre espaces nationaux, langues, disciplines, réécriture transnationale de l’histoire des sciences, échanges entre centres et périphéries.

Articulée en quatre grands volets thématiques, Textes en translation, Histoires et transferts, Pensée critique transdisciplinaire, Humanités, sciences et techniques, l’EUR Translitterae accompagne la mise en place de nouveaux cursus de Master et formations au sein de PSL en visant une intégration optimale des enseignements et séminaires de recherche proposés par les UMR, départements et partenaires de Translitterae. Elle offre un cadre à la constitution de cursus Master-Doctorat cohérents et particulièrement attractifs, dotés d’un fort rayonnement international, soutenus par des bourses de recherche de courte durée, des contrats doctoraux et des post-docs. Une formation de très haut niveau est ainsi proposée à des étudiants souhaitant acquérir des compétences d’excellence en sciences humaines avec une spécialisation très solide dans l’approche des textes, une connaissance réflexive poussée de l’histoire et de l’épistémologie de ces sciences et une attention constante aux processus transnationaux de déplacement et de réinvention qui les ont forgées.

L’organisation du contenu de l’EUR Translitterae peut être résumée comme suit :

 

Axe 1. Textes en translation

  • Écrire, commenter, traduire

Formations Traduction littéraire, Humanités dans le texte ; masterclasse d’écriture ; formations de langues ECLA ; séminaires du Centre Jean Pépin.

  • Édition, critique génétique, humanités numériques

Parcours Traitement automatique des langues du master Humanités numériques ; diplôme de l’ENS ; séminaires de l’Institut des textes et manuscrits modernes ; Séminaire Histoire et civilisation du livre ; activités des bibliothèques LSHS de l’ENS ; partenariats avec la BnF.

 

Axe 2. Histoires et transferts

  • Circulation des savoirs et des arts

Séminaires Transferts culturels, Histoire transnationale de l’art ; séminaires Artl@s et PostDigital ; séminaire Etudes postcoloniales du laboratoire THALIM (Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité) ; séminaires du Laboratoire d’Anthropologie Sociale sur les phénomènes de mondialisation contemporains ; portail BnF France-Vietnam.

  • Histoire transnationale

Parcours Histoire transnationale du master Humanités ; séminaires de l’IHMC (Institut d’histoire moderne et contemporaine) ; diplôme de l’ENS.

  • Humanités et société

Parcours Géopolitique du Master Humanités : séminaires du Centre de Théorie et d’analyse du droit (CTAD) ; formations Humanités et Médecine, Humanités et Management.

 

Axe 3. Pensée critique transdisciplinaire

  • Philosophie, théorie littéraire

Master Philosophie ; parcours Littératures ; diplôme de l’ENS ; séminaires des Archives Husserl ; séminaire Actualité critique. 

 

Axe 4. Sciences, techniques et humanités transdisciplinaires

Parcours Epistémologie, histoire et philosophie des sciences du Master de Philosophie ; diplôme de l’ENS ; chaire de Métaphysique et philosophie de la connaissance du Collège de France ; séminaires de la République des Savoirs ; séminaires du Centre d’archives de philosophie, d’histoire et d’édition des sciences; séminaire Physique et astronomie aux XVIIe et XVIIIe siècles du SYRTE ; séminaires de SAPRAT (Savoirs et pratiques du Moyen Age au XIXe siècle).

Description détaillée des 4 thématiques

 

 Axe 1. Textes en translation

Cette thématique s’articule autour de deux grands volets : le premier concerne les études littéraires, les lettres classiques, l’étude des littératures étrangères, et met notamment l’accent sur deux pratiques fondamentales, la traduction et le commentaire ; le second regroupe la formation à l’édition de textes, les recherches en critique génétique et les humanités numériques. Cet ensemble de haut niveau fournit un éventail de formations extrêmement complet en vue de l’approche scientifique des textes littéraires ou non, antiques et modernes, en français et dans les autres langues, en tenant compte des grandes avancées méthodologiques des dernières décennies. Plusieurs formations spécialisées sont proposées en vue de parfaire l’excellence technique des étudiants : Humanités numériques, Traduction littéraire, Humanités dans le texte. Un éventail original de cours de langues est proposé par ECLA, avec possibilité d’ouvrir de nouveaux cours en fonction des besoins des étudiants. Une Masterclasse d’écriture est également proposée. Des séminaires de recherche de haut niveau sont ouverts aux mastériens comme aux doctorants : séminaires de critique génétique de l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM), séminaires Platonisme et néo-platonisme, Philosophie arabe, Ecdotique des manuscrits de langue arabe, Edition du De re aedificatoria de Leon Battista Alberti (Centre Jean Pépin), séminaire Socrate (Département de philosophie), séminaire Histoire et civilisation du livre (IHMC). Les bibliothèques LSHS de l’ENS mettent à la disposition des chercheurs et étudiants un ensemble exceptionnellement complet pour aborder le livre dans tous ses aspects. 

Plusieurs partenariats avec la BnF, déjà existants ou en voie de construction, peuvent offrir d’importantes opportunités de collaboration aux chercheurs et étudiants de l’EUR. L’Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM), à l’origine hébergé dans les locaux de la Bibliothèque nationale de France, a conclu avec la BnF une convention-cadre qui permet à des chercheurs généticiens et à des conservateurs de la BnF responsables de fonds de collaborer étroitement pour l’exploitation de certains corpus (parmi les projets en cours : Cahiers Proust, Agenda Proust, fonds Mohammed Dib, manuscrits de Renan…). Avec le soutien du labex TransferS puis de l’EUR, un portail numérique France-Vietnam a été mis en place à la BnF (en lien avec la chaire de vietnamien de l’EPHE), avec le dépôt légal indochinois. La nature des collections patrimoniales et archivistiques conservées dans les bibliothèques LSHS de l’ENS se prête particulièrement bien à une valorisation en partenariat avec la BnF (mise en place de la bibliothèque numérique de l’ENS et d’une interopérabilité avec le portail Gallica). Un projet d’exposition « La Bibliothèque de France, creuset de l’orientalisme européen » est également envisagé pour 2022.

 

 Axe 2. Histoires et transferts

La thématique Histoires et transferts de l’EUR Translitterae réunit un riche ensemble d’offres de formation qui déclinent dans de nombreux domaines, de l’histoire au droit comparé en passant par l’histoire et la théorie des arts, la géographie ou encore la circulation des savoirs et les études postcoloniales, la fécondité du paradigme des transferts et la nécessité de dépasser le cadre théoriquement suranné des « identités nationales ». Le Parcours Histoire transnationale du master Humanités, le premier du genre en France, s’inscrit pleinement dans la dynamique de l’EUR Translitterae, en choisissant pour objets privilégiés les mobilités et les circulations (d’hommes, d’idées, d’objets, de textes, d’œuvres d’art), l’histoire des mondialisations, des interactions et des connexions. Le Parcours de géopolitique du master Humanités ouvre un dialogue fécond entre la géographie, le droit, les sciences politiques, l’histoire et l’économie. Les laboratoires CNRS plus particulièrement associés au volet Histoires et transferts, l’IHMC, THALIM, le LAS, les Transferts culturels, le CATD, proposent un éventail complet de séminaires validables dans les masters et doctorats : citons par exemple les séminaires Etudes postcoloniales (THALIM), Artl@s et PostDigital (Département de théorie des arts), Pour une histoire politique des sciences, Les figures de l’intellectuel en France et en Europe, Dans l’atelier (IHMC), Transferts culturels, Franz Boas (Transferts culturels), Ethnographie globale de la mondialisation, Anthropologie de l’art, Chamanisme et communautés hybrides (LAS), Métamorphose des ordres juridiques, Histoire de la justice (CATD), Histoire de l’anthropologie, Photographie et sciences sociales (CMH).

 

Axe 3. Pensée critique transdisciplinaire

Au sein de l’EUR Translitterae, la thématique Pensée critique transdisciplinaire, articulée autour de plusieurs masters et d’un nombre important de séminaires philosophiques, littéraires et transversaux, propose une formation exigeante dont la dimension critique met en avant une nécessaire confrontation avec l’altérité. Le Master Philosophie de PSL représente une véritable diversité de courants philosophiques, aussi bien phénoménologiques et post-phénoménologiques qu’orientés vers la philosophie politique, la philosophie analytique ou encore engagés dans un dialogue actif avec les sciences sociales, en lien avec plusieurs laboratoires CNRS (Archives Husserl, Centre Raymond Aron, CIEPFC, LIER). Le parcours Littératures, construit lui aussi sur le projet d’un dialogue entre la théorie littéraire et d’autres disciplines (philosophie, histoire, sciences sociales) et d’autres modèles (critique génétique, études postcoloniales, études de genre, sciences cognitives…), sans limitation à un cadre national, constitue un lieu innovant d’initiation à la recherche pour les étudiants de master et de doctorat, qui pourront suivre notamment des séminaires de la République des Savoirs et de l’ITEM.

 

Axe 4. Sciences, techniques et humanités transdisciplinaires

Les sciences constituent pour les humanités, mais aussi bien les humanités pour les sciences, l’occasion d’une réflexion croisée sur ce qu’est une preuve ou un argument, sur les techniques à même d’élaborer des théories ou d’intervenir dans le monde, sur la nature des objets matériels, comme sur les processus de transferts conceptuels d’une discipline, d’une aire culturelle à l’autre. Ce sont ces questions d’ordre épistémologique, métaphysique,éthique et historique que le volet Sciences, techniques et humanités transdisciplinaires entend explorer, en articulant les recherches menées par les philosophes et par les historiens au sein d’équipes bien constituées (l’IHMC, le Groupe de Recherche en Épistémologie et le Groupe d’Études en Métaphysique de la chaire de métaphysique et de philosophie de la connaissance du Collège de France, la République des savoirs, les historiens des savoirs de SAPRAT,l’équipe d’histoire de l’astronomie du SYRTE) et un enseignement de qualité au niveau du Master (Parcours Epistémologie, histoire et philosophie des sciences du Master de Philosophie) et du doctorat.

L’offre de séminaires de recherche ouverts aux Mastériens comme aux doctorants comprend notamment les Jeudis de l’histoire et de la philosophie des sciences, le séminaireDescartes, le séminaireCatégories du pragmatisme (ENS, République des savoirs), le séminaire Revisiter les problèmes et controverses publics(Propublics PSL), les séminaires Art, technique et productionet Leibniz et la computation universelle (Centre Jean Pépin), les séminaires Physique et astronomie aux XVIIe et XVIIIe siècleet Histoire de l’astronomie(SYRTE, Observatoire de Paris), le séminaire Pour une histoire politique des sciences (IHMC), le séminaire annuel de la chaire de Métaphysique et de philosophie de la connaissance, les ateliers du Groupe de recherche en épistémologie, les séminaires de l’EPHE sur l’histoire des sciences, de la médecine et des techniques de l’Antiquité tardive au XIXe siècle.